comparateur mutuelle senior

21 Août
2014

Votre mutuelle senior avec la-mutuelle-senior.com vous informe également sur l’univers de mutuelle senior en parcourant notre lexique.

Votre  mutuelle senior  avec  la-mutuelle-senior.com vous  informe  également sur l’univers de mutuelle senior en parcourant notre lexique.    

 

La mutuelle senior regroupe toutes les gammes. N’hésitez pas parcourir notre site pour vous informer sur le principe des Mutuelles senior notamment en regardant notre lexique dédie ainsi que nos articles sur les Mutuelles senior. Vous pouvez également souscrire en ligne à une Mutuelle senior qui vous correspond le mieux.

 

 

Mutuelle Senior : Choisissez votre Mutuelle Senior aux meilleurs prix , comparez votre Mutuelle Senior plus de 80 formules en ligne , votre Devis Mutuelle Senior gratuit !

    Pages à consulter :
  1. Les seniors et l’alimentation : quels sont les vrais besoins ? : Lorsque vous mangez mal ou moins, vous mettez dangereusement votre santé en péril, plus particulièrement chez les seniors. C’est donc une illusion de penser qu’avec l’âge les besoins nutritionnels diminuent. Les besoins peuvent ne plus être les mêmes, car l’âge entraîne une diminution des fonctions olfactives et gustatives. Du coup, les seniors peuvent avoir une certaine répugnance pour tel ou tel aliment, voire manquer d’appétit. Alors, que faut-il manger en vieillissant afin de maintenir une bonne santé ? La réponse c’est tout de suite ! D’abord, il faut éviter la dénutrition Manger moins parce qu’on vieillit est une erreur gigantesque. Contrairement à ce que pensent beaucoup de personne, les besoins nutritionnels s’accroissent lorsque vous prenez de l’âge. Il faut donc manger autant, voire plus si vous menez une activité physique intense. Pour donc éviter les risques de la dénutrition qui reste quotidiennement aux aguets des personnes âgées, une bonne alimentation s’impose. En effet, une mauvaise alimentation rend moins résistante face aux attaques infectieuses et entraîne également une perte de la masse musculaire. Ce qui peut faire pièce à court ou long terme à votre mobilité. Essayez de maintenir votre appétit Le goût s’émousse avec l’âge, plus on vieillit, plus le dégoût s’installe. Néanmoins, il n’est pas impossible de maintenir son appétit. En effet, pour reprendre goût aux mets qui vous semblent fades, faites recours aux épices et aux aromates : thym, poivre, ail, menthe, romarin, basilic, etc. Ils apprêtent les mets différemment en leur donnant un parfum exceptionnel. Par ailleurs, faites également attention à la qualité des produits que vous consommez ; c’est aussi un facteur responsable de la diminution progressive du goût. Comme c’est le cas avec les repas, la sensation de soif diminue également avec l’âge. Alors que notre corps a besoin d’au moins 1,5 litre d’eau par jour pour son bon fonctionnement. Pour vous assurer donc que votre corps fonctionne correctement, vous devez prendre l’habitude de boire pendant et entre les repas. Que ce soit les jus de fruits (riches en eau et en vitamines), du potage, de l’eau plate ou gazeuse, du bouillon ou de la tisane l’important est que vous ne priviez pas votre organisme d’eau. N’attendez pas forcément d’avoir soif avant de boire. Voici pour vous aider une façon très simple pour boire 1,5 litre d’eau dans la journée : Prenez un grand bol de café au lait et un verre de jus d’orange au petit déjeuner ; Un verre d’eau la matinée ; Deux ou trois verres d’eau après le déjeuner ; Une tasse de thé au lait au goûter ; Un bol ou une assiette de potage et deux verres d’eau après le dîner ; Le soir, prenez une tasse de tisane pour clôturer la journée. Seniors : quelles sont les règles d’un bon équilibre alimentaires ? Mangez trois fois par jour : le rythme petit déjeuner, déjeuner et dîner ne doit pas être altéré. Vous devez y veiller au maximum. De même, à l’heure du goûter, vous pouvez prendre un yaourt, manger un fruit, un biscuit, un morceau de fromage, etc. Rien ne vous en empêche ! Fruits et légumes : comme il est conseillé à toute personne, les seniors également sont priés de manger 5 fruits et légumes par jour. Qu’ils soient crus, surgelés, en conserve ou frais est sans importance. Ce qui importe surtout c’est d’en prendre. En effet, ils apportent l’organisme les vitamines et les minéraux indispensables à son bon fonctionnement. Mais attention aux fruits et aux légumes que vous consommez. Une banane par exemple n’est pas bonne à prendre régulièrement. Car il a une forte teneur en sucre. Des féculents à chaque repas : pour maintenir une bonne forme, l’organisme a besoin d’aliments capables de lui apporter de l’énergie. En effet, les féculents apportent non seulement de l’énergie à l’organisme via les glucides, mais également des minéraux et des fibres. C’est la raison pour laquelle vous devez en consommer à chaque repas. Vous avez ainsi le choix entre le pain, les pommes de terre, les pâtes, les pois chiches, les lentilles, etc. Les protéines sont indispensables : vous n’êtes pas sans le savoir, plus on prend de l’âge, plus la masse musculaire diminue physiologiquement : d’où l’importance des protéines. Alors, prenez rythmiquement de la viande rouge, de la viande blanche et de la volaille. Aussi, mangez du poisson au moins deux fois par semaine, surtout les poissons gras (hareng, sardine, saumon…) qui contiennent des acides oméga 3 bienfaisants pour la santé. Prenez des produits laitiers quotidiennement : 3 ou 4 produits laitiers par jour sont essentiels à l’organisme. En effet, ils contribuent à la lutte contre l’ostéoporose et les risques de fractures. Le lait à une forte teneur en calcium, il est de ce fait très bénéfique à la santé des os. Privilégiez les fromages à pâte dure, les crèmes dessert… Quels sont les nutriments essentiels à l’organisme des seniors ? Le sélénium : présent dans les produits laitiers, les fruits de mer, les viandes, les céréales complètes… il combat efficacement le stress oxydatif. Les vitamines B : elles jouent un rôle capital sur la capacité de la mémoire. Elles combattent également la fatigue et l’irritabilité. Vous les retrouverez dans les haricots secs, les légumes verts, les salades, le pain, les lentilles, etc. La vitamine C : elle a une fonction immunitaire. Elle oppose une certaine résistance à certains agents pathogènes. On la retrouve dans les fruits frais, les légumes verts, les salades, les pommes de terre, etc. La vitamine D : elle est indispensable à la santé des os. Elle prévient la perte de la masse osseuse. On la retrouve dans les sardines, le saumon, le beurre, le thon… The post Les seniors et l’alimentation : quels sont les vrais besoins ? appeared first on La mutuelle senior..
  2. Sport et seniors : quelles activités pratiquer pour maintenir la bonne forme ? : L’OMS recommande un minimum de 150 minutes d’activités d’endurance d’intensité modérée aux personnes âgées de plus de 50 ans. Le sport est donc une discipline indispensable aussi bien pour les jeunes que pour les seniors. Il permet à ces derniers de faire du mouvement et de prévenir certaines pathologies. Voici à présent 10 activités sportives pour les seniors ! D’abord, quels sont les bienfaits du sport chez les seniors ? Les avantages que procure le sport aux seniors sont nombreux. On croit à tort que le corps en vieillissant n’a plus besoin d’exercices physiques. Bien au contraire, un senior qui pratique une activité physique maintient une bonne autonomie. Le tout dépend du choix de l’activité. En effet, une activité convenable à vos capacités physiques ne peut être que bénéfique pour votre organisme. Nul ne l’ignore ! À partir de 50 ou 55 ans, on perd la masse musculaire. Du coup, la force diminue manifestement. Aussi, une fois à la retraite, les personnes âgées prennent la mauvaise habitude de ne plus se mouvoir, pratiquer des exercices physiques. Ainsi, la décadence associée à cette immobilité conduit inexorablement à une perte d’autonomie. C’est alors que les problèmes de santé s’installent : essoufflement rapide, les risques d’obésité et de maladie cardiovasculaires, etc. Le sport impacte donc positivement sur plusieurs aspects : Ralentit la perte d’autonomie en entretenant les muscles, le cœur et l’équilibre ; Évacue le stress ; Diminue les risques de dépression, etc. Quels sports pratiquer étant seniors ? Adressez-vous à votre médecin personnel avant de vous lancer dans une quelconque activité sportive. Il est le seul capable de vous indiquer les sports les mieux adaptés à votre santé. Si vous êtes de ceux-là qui ont abandonné le sport depuis un bon moment, ne vous lancez pas dans un entraînement intensif trop vite. Commencez de manière progressive afin d’habituer à nouveau votre corps à l’effort. Voici quelques activités que nous avons concoctées pour vous. Ils peuvent être d’un grand bénéfice pour votre santé. La marche 10 000 pas par jour, c’est ce que recommande l’OMS pour être en parfaite santé. La marche est un exercice doux qui améliore la capacité cardiovasculaire, la circulation et la souplesse. En cas d’ostéoporose ou d’insuffisance veineuse, elle peut aussi s’avérer bénéfique, car elle fortifie les os et les articulations. Par ailleurs, la marche vous permet également d’avoir un bon équilibre. Vous pouvez la pratiquer en ville, en forêt, en simple balade ou en randonnée. Le Taï Chi Cette discipline chinoise consiste à enchaîner des mouvements nonchalants, ingénieusement concoctés, et des exercices respiratoires organisés. En effet, il favorise la flexibilité, la coordination et limite les troubles respiratoires et cognitifs associés à la Maladie de Parkinson. Rassurez-vous ! C’est un exercice qui est à votre portée. Vous n’avez pas besoin d’être nécessairement un Chinois avant de pratiquer le Taï Chi.  L’aquagym C’est un exercice fortement recommandé aux seniors. Les activités aquatiques en général, et plus spécialement l’aquagym représentent un souverain remède contre l’ostéoporose, l’arthrose, les rhumatismes et le mal de dos. Aussi, si vous souffrez d’un surpoids, la pratique de l’aquagym peut vous aider à retrouver un poids normal. De même, en pratiquant cette activité, le mouvement de l’eau sur la peau permet un massage du corps tout en douceur. Qu’attendez-vous donc ? Le yoga Le yoga est un sport particulièrement bon pour les seniors. Il existe sous plusieurs types et influe positivement sur la santé physique et mentale. Cet exercice doux peut-être couplé avec séances de relaxation ou de méditation. Les bienfaits qui en découlent sont énormes. En effet, il prévient les chutes, lutte contre le mal de dos, améliore la stabilité du corps, etc. Le tennis Eh bien, oui ! La discipline de Federer et de Nadal s’invite aussi chez les seniors. D’abord, c’est un sport sans contact. Il sollicite le corps entier et oblige le pratiquant à se mouvoir dans l’espace. Le tennis raffermit les muscles et maintient la flexibilité au niveau des articulations. Par ailleurs, c’est un très bon exercice d’endurance qui assainit non seulement le cœur, mais qui réduit aussi les risques liés à l’hypertension artérielle. Ce n’est pas fini ! Celui qui pratique le tennis bonifie sa coordination ainsi que ses réflexes moteurs. Que de bienfaits ! L’haltérophilie Bien sûr ! Ce sport est loin d’être réservé exclusivement aux jeunes ou aux hommes comme le pensent nombre de personnes. Ainsi, même étant un senior, des séances d’haltérophilie peuvent s’avérer importantes pour l’organisme. En effet, c’est un sport qui vivifie l’os par la traction musculaire. Un senior peut, au lieu de soulever la charge jusqu’au niveau de la poitrine, se contenter de faire des mouvements (haut bas) en portant la charge à bout de bras en position debout. C’est d’ailleurs le sport idéal pour entretenir les articulations et pour développer la flexibilité. Il est donc fortement bénéfique pour les personnes souffrantes d’ostéoporose. Par ailleurs, une étude a également révélé que le pratiquant d’haltérophilie est moins exposé au risque de syndrome métabolique. Le Smovey Avez-vous une fois entendu parler de ce sport ? Certainement pas ! En effet, les « smovey » sont des tuyaux annelés dans lesquels circulent des billes d’aciers (quatre au total). Lorsque ces dernières sont en mouvement, ils transmettent des vibrations dans le corps. C’est un sport dont la création vient de l’ingéniosité d’un ancien sportif atteint de la maladie de Parkinson. Quels sont ses bienfaits ? Ils font travailler la flexibilité, la coordination et favorisent également le renforcement des muscles. La danse Danser nécessite de la force. Personne ne peut infirmer cela. C’est donc une activité physique que les seniors peuvent se donner le plaisir de pratiquer. Mettre de la bonne musique et mettre son corps en mouvement, il n’y a rien de plus facile. C’est un exercice à la fois amusant et bénéfique pour le corps. En effet, elle vous permet de détendre les muscles et de développer également de la souplesse.       The post Sport et seniors : quelles activités pratiquer pour maintenir la bonne forme ? appeared first on La mutuelle senior..
  3. Assurances maladie : à quel âge devient-on senior ? : Aujourd’hui, on emploie au quotidien le terme « senior » ; surtout lorsqu’il s’agit des implications sur les aides financières susceptibles d’être versées sur les couvertures proposées par les assurances maladie. Mais le véritable problème est qu’il n’existe aucune définition légale pour ce terme. Quiconque ne sait exactement l’âge auquel on devient senior. Si quelques années auparavant les mutuelles considéraient comme seniors toutes personnes admises à la retraite (généralement 60, voire 65 ans), les tarifs s’appliquent de nos jours à partir de 50 ans. Voici quelques éléments que nous avons rassemblés espérant qu’ils vous aident à déterminer l’âge auquel vous pouvez être considéré comme un senior. Senior : un terme polysémique Autrefois, le terme « senior » n’avait pas tant d’influences. On parlait plutôt de « personnes âgées » ou de « personnes de troisième âge ». Mais depuis plusieurs années, l’emploi du terme « senior » a pris une proportion assez grandissante. Il est usité dans le monde de la santé, de l’entreprise, bref dans la vie quotidienne. Mais beaucoup font une erreur ! Ne sont pas automatiquement seniors toutes personnes âgées. En effet, son sens dépend du contexte dans lequel il est employé. Que doit-on comprendre lorsqu’il est employé dans le milieu professionnel ? Dans le monde entrepreneurial, le terme « senior » peut être employé pour désigner deux différentes réalités. Primo, le terme peut être usité pour qualifier la compétence d’un employé. Les débutants, étant considérés comme moins expérimenté sont appelés « juniors » et les salariés avec une certaine expérience peuvent être honorés du titre de « seniors ». Ce qui voudra dire que compte tenu des aptitudes requises, l’on pouvait devenir senior déjà dès l’âge de 40 ou 45 ans. Secundo, le terme peut être aussi utilisé pour faire allusion à l’âge d’une personne. Et généralement, on ne vous considère comme senior dans le milieu professionnel que lorsque vous êtes âgé d’au moins 50 ans (rarement à 45 ans). Et à cet âge-là, vous n’êtes pas sans le savoir, il devient plus compliqué de s’offrir un nouvel emploi. Dans la vie publique L’administration publique ne considère une personne comme senior que lorsque celle-ci est âgée d’au moins 65 ans. C’est justement à cet âge-là que celles-ci commencent par bénéficier de certaines aides qui sont dédiées aux personnes âgées. On peut citer comme exemple : L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) : elle ne peut être versée qu’à partir de 60 ans ; L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASAPA) : vous pouvez en bénéficier à partir de 65 ans ; L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) : en cas d’aptitude au travail, cette subvention est accordée à partir de 60 ans. Dans les autres cas, il va falloir attendre les 65 ans. Pour ce qui concerne le marketing ainsi que les études de marché, le terme « senior » est utilisé pour désigner les ménagères ayant moins de 50 ans. Ils jugent en effet que c’est à cet âge que certaines habitudes alimentaires changent chez la plupart. Dans le domaine de la santé Dans le milieu médical, une personne de 45 ou 45 ans n’est pas considérée comme étant senior. En effet, on ne le devient qu’à partir de 70 ans. Cette limite n’a néanmoins pas été fixée par simple observation. À l’évidence, plusieurs études ont démontré que c’est à partir de 73 ans que les gros problèmes de santé interviennent. Toutefois, les mutuelles proposent des garanties adaptées aux seniors avant que ceux-ci n’atteignent l’âge de 70 ans. Quels sont les besoins de santé d’un senior ? Naturellement, un senior va avoir beaucoup plus de problèmes de santé qu’une personne de 30 ou 35 ans. Avec l’âge, les besoins de santé deviennent donc plus importants. Les problèmes les plus habituels quand vous êtes seniors sont surtout ceux de la vue et de l’audition, alors qu’un appareillage auditif par exemple est dispendieux. Donc si vous souscrivez à une mutuelle senior, celle-ci prendra en charge une partie des frais liés à cet appareillage. Suivez ces quelques conseils pour choisir votre mutuelle de santé.     The post Assurances maladie : à quel âge devient-on senior ? appeared first on La mutuelle senior..
  4. Quelques conseils incontournables pour bien choisir sa mutuelle senior ! : Vous êtes retraité ou approchez de la retraite ? Vous le savez, votre santé devient plus fragile lorsque vous vieillissez et les frais de santé augmentent également. C’est pourquoi il est plus que jamais temps de souscrire à des couvertures de santé afin de garantir votre retraite. Mais comment s’y prendre ? Découvrez maintenant nos conseils pour trouver la mutuelle santé senior adéquate ! D’abord, qu’est-ce qu’une mutuelle senior ? À partir d’un certain âge (souvent la cinquantaine) on devient sensible et les besoins de santé s’accroissent. Les dépenses deviennent plus conséquentes surtout chez les personnes atteintes de plusieurs pathologies ou de cancer. Pour donc profiter pleinement de votre retraite, il s’avère judicieux d’opter pour une mutuelle santé senior pour non seulement bénéficier d’une prise en charge infaillible, mais pour disposer surtout d’une excellente qualité de vie. La mutuelle senior est donc une couverture de santé (un peu comme la Sécurité Sociale), mais à adhésion facultative, qui contre une cotisation mensuelle vous assure le remboursement de vos frais de santé. Il est très utile pour toute personne, car la Sécurité Sociale ne prend en charge que les soins « courants ». Une mutuelle viendra donc pallier les hospitalisations imprévues, souvent lourdes financièrement. Quand est-ce qu’il faut souscrire à une mutuelle santé senior ? Le plus tôt serait le mieux, dit-on. Si vous avez la possibilité de le faire maintenant, alors les signaux sont au vert. En effet, il est recommandé de ne pas attendre longtemps avant de souscrire à une mutuelle senior. Car le prix d’un contrat santé souscrit à l’âge de 55 ans serait naturellement moins conséquent que celui d’un contrat assurant un septuagénaire ou un nonagénaire. Il existe même des compagnies d’assurances qui n’acceptent pas la signature d’un contrat avec un senior de plus de 65 ans. N’attendez donc pas longtemps avant de souscrire à une mutuelle santé senior. Nos conseils pour opérer le meilleur choix Pour choisir la meilleure mutuelle santé senior qui pourra vous convenir, il est indispensable de suivre ces quelques conseils que nous vous proposons. Ils peuvent être d’une grande utilité : Essayez de voir plus loin qu’aujourd’hui en anticipant les risques de demain Les problèmes de santé varient d’un individu à un autre. Ceci dépend de vos antécédents, votre hérédité, votre activité, votre mode de vie, etc. Et devenant senior, les risques auxquels on s’expose le plus demeurent les problèmes de vue et d’audition, qui représentent d’ailleurs d’importants frais médicaux, souvent mal rétrocédés par la Sécurité Sociale. En France, des prothèses dentaires peuvent vous coûter entre 500 et 900 euros. Pour les prothèses auditives, n’en parlons pas ; vous pouvez dépenser jusqu’à 2 000 euros. Alors, le mieux serait de commencer déjà par dresser un bilan de vos besoins actuels et d’anticiper vos besoins futurs. Ainsi, les garanties de votre contrat de mutuelle senior seront non loin de vos besoins préétablis. Prenez connaissance des soins non remboursés par la Sécurité Sociale La Sécurité Sociale ne prend pas en charge tous les soins : les implantations de dents, par exemple. Ou carrément, d’autres soins sont vraiment très mal restitués. C’est surtout pour cette raison que vous devez essayer d’identifier les soins qui vous seront peut-être utiles. Après identification, vérifiez ensuite si ces soins bénéficient d’une bonne couverture chez votre mutuelle santé. Pour vous aider, voici quelques exemples de soins dont vous pourriez avoir besoin : Les médecines douces comme l’ostéopathie, les cures thermales, l’homéopathie, etc. ; Les analyses de sang ; Les soins de l’arthrose et des rhumatismes ; Les soins dentaires ; La consultation d’un diététicien, des soins pour les maladies chroniques, l’audioprothèse ; Hospitalisation et assistance à domicile ; Les consultations régulières chez le cardiologue ; Optiques : lunettes, lentilles, etc. Faites une étude des offres de garanties proposées Habituellement, les contrats de mutuelle senior comprennent des garanties spécifiques. Si vous avez par exemple un besoin élevé de médicaments, vous devez sérieusement considérer les remboursements de ceux-ci. Les différentes garanties proposées peuvent vous amener à choisir ce contrat plutôt qu’un autre : Les forfaits hospitaliers ; Les forfaits de petit appareillage : bas de contention, orthopédie…) ; Les remboursements des prothèses auditives ; Les séjours de thalassothérapie et de cures thermales. Considérez moins le prix Le coût d’une assurance mutuelle de santé dépend des garanties et du profil du bénéficiaire (son âge, son genre, son département de résidence, son régime social, etc.). Et naturellement, un contrat moins coûteux sera sans doute moins bénéfique qu’un contrat dispendieux. Par exemple des cas tels que : la prise en charge d’une chambre individuelle en cas d’hospitalisation, les surpassements d’honoraires… sont des garanties que vous ne retrouverez pas dans un contrat bon marché. Se baser donc sur le prix est une erreur. Vous risquez en le faisant d’opérer un mauvais choix. Ne vous faites pas prendre dans le piège de l’assureur Il existe certaines compagnies d’assurances qui vous soumettent à un questionnaire médical. C’est un piège que vous devez éviter. En effet, si vous acceptez de remplir ledit questionnaire, l’assureur vous proposera des tarifs individualisés. Le piège est que vous pouvez voir votre prime augmentée au cas où l’on vous identifierait comme « un individu à risque ». Ne vous cramponnez pas sur la renommée d’un assureur La notoriété d’une compagnie d’assurance ne garantit guère un service de bonne qualité de sa part. En effet, un contrat n’est de qualité que lorsqu’il satisfait à vos besoins divers. En effet, il existe une panoplie d’assureurs moins connus qui pourront vous proposer les mêmes avantages et à des coûts moins élevés. À vous donc d’étudier de fond en comble les différentes offres afin de dénicher les contrats qui sont véritablement plus intéressants. Un comparateur de mutuelle en ligne pourra vous être utile Avec l’avènement de l’Internet, tout devient plus facile aujourd’hui. En effet, au lieu de courir à longueur de journée à la recherche de l’assureur idéal, tout peut se jouer désormais en ligne. En effet, il existe des comparateurs de mutuelles santé en ligne qui vous permettront de connaître le prix et les garanties des divers contrats répondant à vos besoins. Il vous suffit de rendre les informations demandées pour vous faire informer en temps réel : les offres des meilleurs assureurs des marchés, le prix, etc.   The post Quelques conseils incontournables pour bien choisir sa mutuelle senior ! appeared first on La mutuelle senior..
Ecrire une réponse ou un commentaire

top