Quel coût pour une assurance de prêt immobilier ?

2 Jan
2019

Depuis 2010, la loi permet de se tourner vers l’assureur de son choix pour couvrir son crédit immobilier au lieu d’accepter la proposition faite par son organisme de prêt. Se pose alors la question de savoir comment obtenir de bonnes garanties au meilleur coût. Pour apprécier le coût de son assurance emprunteur, plusieurs critères seront alors à prendre en compte.

Le taux de l’assurance emprunteur

Le taux de l’assurance est le montant qui s’ajoutera aux mensualités du prêt immobilier. Ainsi, ce TAEA ou Taux Annuel Effectif de l’Assurance, représente le coût mensuel de l’assurance. Il inclut le coût de base ainsi que les frais de dossier, les commissions ou encore les échéances d’assurance. Ce fameux TAEA est fortement encadré, car il est l’indicateur le plus fiable à comparer d’un assureur à l’autre pour se faire une idée du coût de son assurance emprunteur.

Les facteurs qui influencent le coût de l’assurance

Plus que le TAEA, d’autres facteurs seront décisifs dans le coût de l’assurance emprunteur proposé. Tout d’abord, certains facteurs liés à l’assuré influenceront directement le tarif tel que son âge, le fait qu’il soit fumeur ou non, son état de santé, le montant total de son crédit ou encore son statut professionnel. Par exemple, une personne jeune, en bonne santé et avec une profession fiable obtiendra un meilleur tarif qu’une personne plus âgée avec des problèmes de santé.

Qui plus est, les garanties auront aussi un impact direct sur le coût de l’assurance : plus elles seront nombreuses, plus le tarif sera élevé. Ainsi, on pourra se contenter d’une base avec une assurance décès et « perte totale et irréversible d’autonomie », mais on pourra également ajouter des garanties telles que l’incapacité temporaire de travail, l’invalidité permanente et partielle, l’invalidité professionnelle, l’invalidité permanente et totale ou encore l’assurance chômage.

Assurance emprunteur entre délégations VS assurance groupe

Enfin, un choix devra être fait entre une assurance emprunteur entre délégations et une assurance groupe. Pour une assurance groupe, le risque est mutualisé entre les divers assurés ce qui leur permet de profiter des mêmes garanties au même taux, et ce, peu importe le profil de l’assuré. Pour la délégation d’assurance ou assurance individuelle, le profil de l’emprunteur sera pris en considération, mais le taux évoluera à la baisse au fur et à mesure des remboursements.

    Pages à consulter :
  1. Génération Y et l’immobilier : des idées reçues à balayer : Génération Y et l’immobilier : des idées reçues à balayer La génération Y ou les Millennials n’abordent pas le logement ou la propriété comme leurs aînés : plus de digital, d’autonomie, d’indépendance, de flexibilité… Bref une image loin des idées reçues les présentant comme des « Tanguy » restant chez ses parents. Explications. Lydie Dabirand ven 04/01/2019 - 17:14
  2. Bilan 2018 et perspective 2019 : l’immobilier à la loupe : Bilan 2018 et perspective 2019 : l’immobilier à la loupe Que s’est-il passé côté immobilier en 2018 et que prévoit 2019 ? On vous fait un petit tour non exhaustif des points à retenir. Lydie Dabirand mar 15/01/2019 - 14:08
  3. Banque et les crédits : bilan 2018 et perspective 2019 à la loupe : Banque et les crédits : bilan 2018 et perspective 2019 à la loupe Que s’est-il passé côté banque et crédits en 2018 et que prévoit 2019 ? Gel des tarifs bancaires en 2019, digitalisation des banques, hausse du crédit consommation... On vous fait un petit tour non exhaustif des points à retenir. Lydie Dabirand ven 18/01/2019 - 17:32
  4. Immobilier : ce qui change en 2019 pour les propriétaires et les acheteurs : Immobilier : ce qui change en 2019 pour les propriétaires et les acheteurs 2019 sera une année de changement en matière d’immobilier. Nouvelles lois, changement dans les zonages, au niveau des impôts…, voici en détail les décisions positives ou négatives pour les propriétaires ou acheteurs. Crédigo ven 28/12/2018 - 08:58
  5. Retard de créance : le taux d’intérêt légal en baisse au premier semestre : Retard de créance : le taux d’intérêt légal en baisse au premier semestre On connaît le taux d’intérêt légal, qui s'applique au retard de créance. Il est applicable au 1er semestre 2019. Et il est en baisse. Le taux d’intérêt légal sert à calculer, en l’absence de stipulations particulières dans le contrat, les intérêts de retard dus par un débiteur défaillant après une mise en demeure. Lydie Dabirand mar 15/01/2019 - 10:26
  6. Est-il encore temps de faire un rachat de crédit début 2019 ? : Est-il encore temps de faire un rachat de crédit début 2019 ? L'année 2018 a été une année propice aux crédits et aux rachat de prêts. Mais qu'en est-il pour ce début 2019 ? Est-il encore temps de faire un rachat de crédit ? Lucie Barguisseau mar 22/01/2019 - 15:40
  7. Bilan 2018 et perspective 2019 : la voiture à la loupe : Bilan 2018 et perspective 2019 : la voiture à la loupe Que s’est-il passé côté automobile en 2018 et que prévoit 2019 ? On vous fait un petit tour non exhaustif des points à retenir. Lydie Dabirand jeu 10/01/2019 - 16:25
  8. La monnaie unique a fêté ses 20 ans le 1er janvier 2019 : La monnaie unique a fêté ses 20 ans le 1er janvier 2019 La monnaie unique a soufflé ses 20 bougies le 1er janvier dernier. Elle est au cœur de l’actualité avec la disparition du billet de 500 euros le 27 janvier. Mais saviez-vous que dans certains territoires français on utilise pas l’euro mais une autre monnaie ? Lydie Dabirand mar 08/01/2019 - 17:14
  9. Epargne et placement : les Français champions de l’épargne en Europe : Epargne et placement : les Français champions de l’épargne en Europe On le sait les Français sont plus fourmis que cigales, ils épargnent beaucoup. Ils font partie des champions de l’épargne en Europe. Des études parues récemment nous permettent de mieux comprendre les choix financiers des Français. Crédigo lun 31/12/2018 - 09:13
  10. Emprunts : mentir à son banquier ou à son courtier peut coûter cher ! : Emprunts : mentir à son banquier ou à son courtier peut coûter cher ! Un client qui a fourni des faux documents à son banquier pour obtenir un prêt immobilier sur 20 ans a été condamné à rembourser immédiatement toute la somme empruntée. Une décision de la cour de cassation à avoir en tête quand on fait une demande de prêt… Lydie Dabirand mar 22/01/2019 - 16:01
Ecrire une réponse ou un commentaire

top