Quel coût pour une assurance de prêt immobilier ?

2 Jan
2019

Depuis 2010, la loi permet de se tourner vers l’assureur de son choix pour couvrir son crédit immobilier au lieu d’accepter la proposition faite par son organisme de prêt. Se pose alors la question de savoir comment obtenir de bonnes garanties au meilleur coût. Pour apprécier le coût de son assurance emprunteur, plusieurs critères seront alors à prendre en compte.

Le taux de l’assurance emprunteur

Le taux de l’assurance est le montant qui s’ajoutera aux mensualités du prêt immobilier. Ainsi, ce TAEA ou Taux Annuel Effectif de l’Assurance, représente le coût mensuel de l’assurance. Il inclut le coût de base ainsi que les frais de dossier, les commissions ou encore les échéances d’assurance. Ce fameux TAEA est fortement encadré, car il est l’indicateur le plus fiable à comparer d’un assureur à l’autre pour se faire une idée du coût de son assurance emprunteur.

Les facteurs qui influencent le coût de l’assurance

Plus que le TAEA, d’autres facteurs seront décisifs dans le coût de l’assurance emprunteur proposé. Tout d’abord, certains facteurs liés à l’assuré influenceront directement le tarif tel que son âge, le fait qu’il soit fumeur ou non, son état de santé, le montant total de son crédit ou encore son statut professionnel. Par exemple, une personne jeune, en bonne santé et avec une profession fiable obtiendra un meilleur tarif qu’une personne plus âgée avec des problèmes de santé.

Qui plus est, les garanties auront aussi un impact direct sur le coût de l’assurance : plus elles seront nombreuses, plus le tarif sera élevé. Ainsi, on pourra se contenter d’une base avec une assurance décès et « perte totale et irréversible d’autonomie », mais on pourra également ajouter des garanties telles que l’incapacité temporaire de travail, l’invalidité permanente et partielle, l’invalidité professionnelle, l’invalidité permanente et totale ou encore l’assurance chômage.

Assurance emprunteur entre délégations VS assurance groupe

Enfin, un choix devra être fait entre une assurance emprunteur entre délégations et une assurance groupe. Pour une assurance groupe, le risque est mutualisé entre les divers assurés ce qui leur permet de profiter des mêmes garanties au même taux, et ce, peu importe le profil de l’assuré. Pour la délégation d’assurance ou assurance individuelle, le profil de l’emprunteur sera pris en considération, mais le taux évoluera à la baisse au fur et à mesure des remboursements.

    Pages à consulter :
  1. Pourquoi le prix de certains produits a augmenté dans les grandes surfaces ? : Pourquoi le prix de certains produits a augmenté dans les grandes surfaces ? Depuis le 1er février 2019, la loi alimentation est directement responsable de la hausse des prix de certains produits. Cette loi a pour objectif de relever le seuil de revente à perte de 10% soit le prix minimum auquel une enseigne peut vendre un produit Lucie Barguisseau lun 11/03/2019 - 11:43
  2. Les inégalités hommes-femmes face à l’argent et au crédit : Les inégalités hommes-femmes face à l’argent et au crédit On a souvent l’image de la femme dépensière mais certaines études battent en brèche ce cliché. La femme n’est pas si dépensière que cela, elle est même plus économe que l’homme et souffre aussi d’inégalités notamment en matière de crédit immobilier. Lydie Dabirand jeu 07/03/2019 - 17:02
  3. Domiciliation bancaire : les députés suppriment l’obligation des 10 ans : Domiciliation bancaire : les députés suppriment l’obligation des 10 ans Finie la domiciliation bancaire sur 10 ans pour les prêts immobiliers, les députés ont abrogé le texte, qui n’était pas beaucoup appliqué par les banques. Lydie Dabirand lun 18/03/2019 - 11:22
  4. Les tendances immobilières du premier trimestre 2019 : Les tendances immobilières du premier trimestre 2019 Ce premier trimestre 2019 est chargé en actualités immobilières entre les taux bas, les prix qui montent, les nouvelles tendances comme la LOA immobilière, les actions en justice contre Airbnb… On vous explique les dernières tendances immobilières. Lydie Dabirand mar 19/03/2019 - 09:14
  5. Le consommateur, un acheteur plus connecté que jamais : Le consommateur, un acheteur plus connecté que jamais Le consommateur d’aujourd’hui a aussi évolué et utilise de plus en plus internet. Le e-commerce se développe tout comme des applications pour l’aider dans son quotidien ou faire des économies Lydie Dabirand ven 08/03/2019 - 16:09
  6. Assurance-vie : du nouveau avec la loi Pacte : Assurance-vie : du nouveau avec la loi Pacte Les députés discutent en ce moment de la loi Pacte qui va changer la donne côté assurance-vie et notamment renforcer la concurrence sur ce marché et la transparence. Lydie Dabirand mar 12/03/2019 - 18:40
  7. Travaux : quelles sont les aides financières possibles ? : Travaux : quelles sont les aides financières possibles ? Comment s’en sortir dans la jungle des nombreuses aides financières pour des travaux dans un logement ? Entre changement législatif, nouvelles aides, on vous aide à y voir plus clair… Lydie Dabirand mar 12/03/2019 - 17:17
  8. Système de crédit social chinois : le big data pour noter les citoyens : Système de crédit social chinois : le big data pour noter les citoyens Prendre le train ou l’avion, obtenir un crédit sera possible en Chine mais seulement en fonction d’un système de « crédit social » (SCS), mis en place et testé actuellement… On vous explique ce système de « scoring comportemental » qui devrait être mis en place partout en Chine en 2020. Lydie Dabirand ven 15/03/2019 - 17:08
  9. Placements insolites : Des idées d’investissement peu communs : Placements insolites : Des idées d’investissement peu communs On peut investir un livret A mais aussi dans une vache laitière, dans le vin ou les sacs à mains de luxe ou d’autres choses plus insolites comme des baskets, le parmesan, le cannabis légal… Petit tour non exhaustif des niches où placer son argent si on n’est pas frileux. Lydie Dabirand ven 22/03/2019 - 09:41
  10. Les français consomment autrement, mieux et moins : Les français consomment autrement, mieux et moins Consommer aujourd’hui c’est être plus impliqué et informé, plus responsable et plus connecté. Une nouvelle vision de la manière d’acheter et d’utiliser les objets et les produits est née. On vous explique. Lydie Dabirand jeu 07/03/2019 - 11:30
Ecrire une réponse ou un commentaire

top