Ma Cyberbanque, comparateur de banques en ligne

15 Juin
2010

Ma-cyberbanque est le portail des cyberbanques (Monabanq, ING Direct, Fortuneo, BforBank et Boursorama). Chaque cyberbanque est présentée de manière individuelle, avec les services offerts, les conditions d’acceptation, et les offres bancaires du moment.

Ma-cyberbanque.fr vous propose diverses informations sur des banques en lignes françaises : les offres proposées (assurances vie, courtage en ligne, super livrets), l’actualité des cyberbanques. Cinq banques sont concernées : Monabanq, ING Direct, Fortuneo, BforBank et Boursorama.

    Pages à consulter :
  1. Nouveaux visuels Fortuneo pour la carte bancaire : La banque en ligne propose quatre nouveaux visuels afin d’habiller sa carte bancaire MasterCard. Pour l’occasion, à partir du 1er juillet et jusqu’au 31 août 2013, la personnalisation de la carte bancaire est gratuite. Les nouvelles cartes stylisées de Fortuneo Chaque été, Fortuneo présente de nouveaux designs pour personnaliser le visuel de sa carte bancaire. Cette année, le catalogue est enrichi par quatre nouveaux motifs « mode » : -Esprit marinière avec des traits bleus sur fond blanc ; -Style vacance et îles paradisiaques ; -Petits pois psychédéliques ; -Bandes aux couleurs de l’été. La personnalisation de la carte gratuite Chez Fortuneo, à partir du 1er juillet et jusqu’au 31 août 2013, c’est l’opération personnalisation gratuite du visuel de la carte bancaire. Sont concernées les cartes MasterCard, à l’exclusion des cartes Gold et Platinum. Les clients qui souscrivent une carte MasterCard dans la période de promotion peuvent choisir un visuel de la « Collection Été 2013 », ou l’une des images de la galerie Fortuneo, ou encore télécharger une photographie personnelle sur le site de la banque fortuneo.fr. Au-delà de la personnalisation du visuel de la carte, Fortuneo offre de nombreux services gratuits tout au long de l’année comme : -la carte bancaire MasterCard Classique, Gold et Platinum ; -la gestion courante du compte bancaire ; -les paiements et retraits en euros ; -le paiement sécurisé sur Internet.
  2. BNP Paribas propose la carte WE LOVE CINEMA ouvrant de nombreux avantages aux amateurs : Entendant s’impliquer toujours davantage dans le monde du cinéma, le grand groupe bancaire français BNP Paribas utilise tous les aspects de son domaine d’activité pour cela, comme ce dernier le prouve encore, grâce à cette nouvelle initiative prise de lancer la première carte bancaire ouvrant accès à des avantages exceptionnels ayant trait à cet univers, le moyen de paiement en question ayant alors été baptisé : la carte WE LOVE CINEMA. Une nouvelle carte bancaire dédiée au cinéma désormais disponible chez BNP Paribas Réservée, aux usagers âgés de 18 à 29 ans, la carte Visa Classic ou Premier WE LOVE CINEMA devrait ainsi permettre, à ses détenteurs, de vivre des expériences totalement inédites du fait de l’accès à des événements exclusifs, tels que BNP Paribas sait les organiser, au travers notamment de sa nouvelle plate-forme en ligne welovecinema.fr, attendue par de nombreux amateurs et qui apparaîtra, sur la toile, dès la mi-octobre. Il sera ainsi possible, grâce à ce tout nouveau moyen de paiement, de pouvoir tenter de remporter, pour chacun des 10 films desquels l’enseigne sera partenaire chaque année, des places gratuites aux avant-premières, sur l’ensemble du territoire français, mais aussi à l’étranger, tous les frais étant alors offerts, tandis que les autres lots se trouvent représentés par la possibilité d’assister au tournage, ou bien encore de gagner des DVD et des goodies. D’autres avantages consistent encore, par exemple, dans l’attribution de deux contremarques au prix de 3,50 €, dans le cadre des prolongations d’événements tels que le Printemps du Cinéma, la Fête du Cinéma et la Rentrée du Cinéma, pour toute inscription sur le site, ou encore dans l’accès gratuit, durant une année complète, à des vidéos exclusives, pouvant prendre la forme d’interviews, de scènes coupées et de web-séries créées par les plus grands noms du cinéma. Les avantages offerts à l’occasion du lancement des cartes Visa Classic ou Premier WE LOVE CINEMA A l’occasion du lancement de ces nouvelles cartes Visa Classic ou Premier WE LOVE CINEMA, les 500 premiers souscripteurs se verront alors offrir deux places pour assister à l’avant-première du film « Le Hobbit : La Désolation de Smaug », prévue pour se dérouler dans plusieurs villes de France, les 2 000 suivants devant, quant à eux, bénéficier de deux places de cinéma gratuites, les incitant ainsi à s’intéresser au septième art. Remise, dès aujourd’hui, à tous les clients âgés de 18 à 29 ans, souscrivant ou renouvelant leur carte Visa Classic ou Premier, la carte WE LOVE CINEMA permet donc un accès gratuit à la plate-forme welovecinema.fr durant toute la première année, cet avantage étant ensuite une option à souscrire, pour un coût mensuel de 1 €, la possibilité étant également donnée de résilier cette offre, selon le choix de l’usager.
  3. Le mobile banking progresse en France : Suite à la récente publication de la cinquième étude Deloitte portant sur les « Relations Banques et Clients », il ressort un engouement des Français de plus en plus important dans l’utilisation de leur mobile pour garder le lien avec leur banque. Si l’Internet fixe obtient une place de choix pour la réalisation des opérations courantes, les agences bancaires perdent une part importante de leur notoriété. Plus généralement et face à d’autres secteurs, les banques ont encore des progrès à faire en termes de relation client. Vers la généralisation des opérations bancaires en ligne D’après les résultats du cabinet d’étude Deloitte, les usagers des banques françaises sont de plus en plus enclins à utiliser Internet pour réaliser des opérations bancaires courantes. Ainsi, si l’on considère l’opération de consultation de compte, les Français utilisent leur connexion Internet fixe pour 82% d’entre eux et une liaison mobile pour 30% (+4 points). Ils sont seulement 13% (-1 point) à toujours se déplacer en agence. De son côté, la réalisation d’une opération de virement se réalise à 76% sur l’Internet fixe et à 21% (+4 points) sur l’Internet mobile, contre plus que 24% (-4 points) en agence. Par contre, les usagers privilégient encore la relation avec l’agence bancaire lorsqu’il s’agit de réaliser des opérations complexes avec 48% contre 14% sur l’Internet fixe et 4% avec une connexion mobile. Malgré ce chiffre encore favorable, le concept de l’agence bancaire est de plus en plus contesté. Le cabinet Deloitte dévoile aussi une augmentation de l’utilisation mensuelle des applications mobiles bancaires, passant de 6,3 utilisations par mois en 2014 à 9,9 en 2015. L’étude démontre que les mobiles sont aussi devenus l’outil incontournable pour réaliser quotidiennement une gestion budgétaire personnelle. Pour Baudoin Chopin de Janvry, directeur Conseil Industrie Financière secteur banque de détail chez Deloitte, les perspectives liées à l’utilisation grandissante des smartphones ont aujourd’hui poussées les banques à créer des applications mobiles centrées sur l’expérience client. Aussi, la généralisation de l’utilisation des mobiles bouscule sérieusement le principe d’une relation client basée sur le concept de l’agence de proximité. La relation client bancaire en retard sur les secteurs du e-commerce et de la distribution Si les Français restent très majoritairement satisfaits à 93% (+ 5 points) des efforts consentis par leurs banques pour entretenir un contact multicanal, ces dernières sont encore à la traine en termes de relation client si l’on compare la situation des autres secteurs comme le e-commerce, la distribution et même l’assurance. Le cabinet Deloitte signale qu’à ce niveau, seules les banques en ligne s’en sortent face aux banques traditionnelles, affinitaires et mutualistes. Cette étude quantitative intitulée « Relations Banques et Clients » est issue d’interviews en ligne opérées en mai 2015, auprès de 3 292 personnes clientes de banques françaises.
  4. Bientôt, un comparateur public des tarifs bancaires : Le gouvernement s’invite une fois de plus dans le fonctionnement des banques dont les frais sont considérés comme des freins à la consommation. Pour baisser leurs tarifs, le ministre des Finances espère aiguiser la concurrence entre elles par l’instauration d’un nouveau comparateur gratuit et en ligne des tarifs de base. Mais le souci de transparence concerne aussi les consommateurs et le ministre entend peser sur les commissions des banques afin d’inciter les paiements par carte sur les petits montants. Les banques comme les carburants L’actuel ministre des Finances Michel Sapin a annoncé le 21 mai dernier son intention d’instaurer un comparateur public des tarifs bancaires afin d’accentuer la concurrence entre les banques. Il s’agirait d’« une calculette, un système de comparaison gratuit des services et des tarifs » similaire à celui mis en place pour les carburants. Offert par les banques, ce comparateur en .gouv.fr s’en tiendra aux principaux services de base et s’accompagnera d’une « garantie de neutralité ». Il appartient dorénavant aux représentants des banques et des consommateurs de remettre en octobre une charte garantissant la transparence et la fiabilité du système. La mobilité bancaire automatisée Ce comparateur participe à l’arsenal du gouvernement pour encourager les consommateurs à changer de banque plus souvent. Parmi les débats suscités par la « loi Macron », le thème de la mobilité bancaire est revenu sur le tapis et un amendement en ce sens a été voté par les sénateurs début avril. Partageant cet élan, Michel Sapin exige la simplification et la gratuité de la procédure de changement de banque déclarant que « L’objectif est désormais de le faire de façon industrielle et automatisée ». Le paiement par carte, même en dessous de 15 euros Michel Sapin souhaite que les banques diminuent leur commission auprès des commerçants de sorte que ces derniers autorisent les paiements par carte sur les petits montants. Si le dialogue échoue, le ministre envisage de présenter une loi. Quel sens du dialogue dans cette République !  
  5. Prêt « spécial étudiants » avec un taux exceptionnel de 1,90% : La banque BNP Paribas propose actuellement une offre de prêt pour les  étudiants. Celle-ci présente un taux très attractif de 1,90% pour des emprunts de 12 ans maximum.  Offre valable jusqu’au 16 octobre 2013 L’offre commerciale de prêt étudiant avec un taux de 1,90% TAEG fixe se termine le 16 octobre 2013. Cette opportunité exclusive n’engage aucun frais de dossier et est parfaitement adaptée aux besoins particuliers des étudiants. Aussi, le prêt peut également s’accompagner d’une assurance facultative facilitant le remboursement en cas de décès, d’invalidité ou de maladie. Ce prêt ne se distingue pas seulement par l’attractivité de son taux. En effet, il autorise le remboursement anticipé à tout instant, sans aucun frais. Aussi, l’emprunteur peut choisir le mode de disponibilité des fonds versés en une seule fois ou plusieurs.   BNP Paribas demande l’existence d’un compte courant ouvert à la banque (à défaut l’ouverture d’un compte est nécessaire). Enfin, l’octroi de ce prêt est assujetti au véritable statut d’étudiant et à la majorité de l’emprunteur, celle-ci est variable selon la nationalité de la personne. Un crédit ouvert dès 760 € Pour un emprunt de 15 000 euros remboursable en 7 ans, le coût de l’emprunt s’élève à 1 020,48 euros. Les 84 échéances mensuelles de remboursement sont fixées à 190,72 euros. Cette configuration ne comprend pas les frais liés à l’assurance facultative dont le montant est de 4,50 euros par mois.
  6. Le baromètre Les Français et la banque : un nouvel éclairage pour les stratégies bancaires : Spécialiste des secteurs de la distribution et de la banque, Wincor Nixdorf vient de publier son baromètre annuel « Les Français et la banque ». Réalisée par l’Ifop, l’enquête souligne les paradoxes de la clientèle française séduite par les services en ligne mais attachée à son agence bancaire. Se dessinent des évolutions dans les services bancaires liées aux nouvelles attentes des usagers Français. L’étude IFOP-WINCOR NIXDORF « Les Français et la banque » a été lancée du 22 au 24 mai et du 4 au 6 septembre 2013 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1001 personnes âgées de 18 ans et plus. Il apparaît que le public français est majoritairement resté indifférent aux avantages substantiels des banques en ligne, mais dans le même temps, il déserte les agences bancaires dans lesquels il renouvelle pourtant sa confiance. Un paquet de nœuds bien français d’où les grandes enseignes de réseau et les banques en ligne peuvent très bien tirer chacune leur épingle. La fidélité des Français à leur banque principale Selon Wincor Nixdorf, les Français se complaisent dans l’effet rassurant et confortable à conserver la même banque principale et pouvoir se rendre en agence. Le baromètre confirme cette tendance avec 44% des Français fidèles à leur banque principale, voulant disposer d’une  agence (32%) et échanger avec un conseiller (31%). D’ailleurs, 52% des personnes interrogées déclarent au moins 20 ans d’ancienneté dans leur banque principale. À peine 12% sont dans la même banque depuis moins de 5 ans. Les Français choisissent essentiellement leur banque sur recommandation de leurs proches : 26% sont restés dans la banque de leurs parents ou de leur conjoint. Seulement 9% des Français ont choisi leur banque à la suite d’une comparaison des offres. L’héritage familial l’emporte sur la compétitivité. L’horizon des banques en ligne Sans surprise, le baromètre Ifop – Wincor Nixdorf ne recueille que 2% de Français qui ont fait d’une banque en ligne leur banque principale. Malgré la présence des grandes enseignes bancaires qui ont spécialement fondé leur filiale en ligne, les Français n’ont pas vraiment bougé. À croire que changer de banque demande un effort. D’après l’enquête, 28% des usagers seraient prêts à confier leur argent à une banque en ligne à condition qu’elle pratique des tarifs bien meilleurs que ceux d’une banque classique. Cette part monte à 49% chez les CSP+ et à 37% chez les personnes à bas revenus. 17% des personnes interrogées penchent sur l’existence d’un partenariat avec une banque classique. On retrouve ici le besoin de disposer ponctuellement d’une agence. Enfin, 16% seraient intéressés par une banque en ligne capable de proposer des placements financiers et d’épargne avec de meilleurs taux d’intérêts.  Des agences appréciées mais désertées et peu rentables Le baromètre montre que la cote des agences bancaires s’est renforcée de 4 points entre septembre 2011 (84%) et mai 2013 (88%). Si les Français ont une bonne image de leur agence, cette faveur tient en grande partie au travail du conseiller financier qui inspire la confiance et ressort plébiscité : – 37% reconnaissent sa compétence et la qualité de la relation clients – 35% l’érigent en deuxième personne la mieux placée pour gérer leur argent (82% après eux-mêmes et 19% avant leurs proches). En milieu rural, cette considération très positive atteint 40% des personnes interrogées et, pour la clientèle haut de gamme, le conseiller en gestion de patrimoine est tout aussi apprécié. Cependant, les beaux yeux du conseiller sont insuffisants à retenir la clientèle. Seulement 7% des Français se rendent chaque semaine en agence. 36% ne viennent qu’une fois par mois, 32% une fois par semestre. Depuis septembre 2011, le baromètre Ifop – Wincor Nixdorf enregistre la lente mais réelle désertion des agences, phénomène touchant toutes les opérations bancaires (de -1 à -5 points). Les opérations effectuées sur place concernent le dépôt de chèques (78%) ou la commande de chéquier (41%). Il s’agit aussi de rencontrer un conseiller pour procéder à l’ouverture d’un compte (65%), souscrire un prêt (56%) ou une assurance (36%). Les virements sont de préférence effectués en ligne (75% des sondés), de même que le relevé de compte (81%). À noter, la percée du téléphone mobile sur ces opérations : +4 points pour les virements par mobile (soit 6% des personnes interrogées) et +5 points pour la consultation du compte (soit 10% des répondants). Face à la montée en puissance des services bancaires en ligne et vu le recul confirmé du taux de fréquentation des agences, devenues coûteuses pour les banques et moins rentables, il importe que les agences bancaires se renouvellent. En quête d’un nouveau modèle d’agence bancaire Interrogés sur l’évolution de l’agence bancaire, ils sont 65% à la considérer comme inévitable. 26% envisagent la généralisation du modèle de la banque en ligne, 20% la transformation en agence réservée à une catégorie de population, 19% l’imaginent vouée à la communication sur l’offre de  produits et services bancaires. Les attentes formulées à l’égard de l’agence du futur sont à 61% des frais bancaires encore plus avantageux que ceux pratiqués en ligne, à 51% des horaires d’ouverture plus larges et à 49% une meilleure disponibilité du conseiller bancaire. Enfin, 28% souhaiteraient que le conseiller bancaire se déplace à domicile. Les moins de 25 ans représentent une cible à privilégier. Ce sont eux qui aujourd’hui se montrent les plus assidus et se déplacent en agence bancaire (80%). Leur usage familier des supports numériques génèrent une nouvelle relation client et donc de nouvelles attentes. Parmi les services complémentaires proposés, ils sont 63% à demander des distributeurs automatiques en agence et 51% un service d’accueil spécialisé animé par des personnes de leur tranche d’âge. Derrière ces souhaits, transparaît l’insuffisante personnalisation des services du conseiller bancaire. L’enquête Ifop-Wincor Nixdorf aboutit sur cette très forte attente de personnalisation des offres, lesquelles seraient à revisiter en fonction des profils de clientèle, tels que les bas salaires ou les jeunes. Chez Wincor Nixdorf, on partage l’opinion qu’en France les banques classiques peuvent profiter de cette grande fidélité de la clientèle pour s’attirer un public jeune, celui-ci étant faiblement bancarisé et en attente d’une offre qu’il suffit d’adapter.
  7. Achats Internet sécurisés avec Fortuneo banque : Les clients de Fortnueo aiment leur banque parce qu’elle est simple et vraiment pas chère. Aussi, lorsqu’il s’agit de sécuriser les achats sur Internet effectués avec la carte bancaire, Fortuneo fournit des services rassurants et gratuits. Deux niveaux de sécurité sont proposés gratuitement : -rendre la carte inopérante sur Internet avec la Protection Internet ; -utiliser un numéro de carte virtuel avec le Paiement sécurisé Internet. Fortuneo diffuse une petite video YouTube de présentation de ces deux services. Bloquer toute opération avec La Protection Internet Pour une sécurité maximum, Fortuneo Banque propose un service simple, efficace et gratuit permettant de rendre inopérante toute future opération d’achat sur Internet. Ce service est activé par défaut avec la carte bancaire de Fortuneo banque. Il s’agit de la Protection Internet. L’espace client permet d’activer ou désactiver librement la Protection Internet. Le numéro de carte virtuel avec le Paiement sécurisé Internet Fortuneo propose aussi une solution à ceux qui ne veulent pas pour autant désactiver leur carte pour les achats sur Internet mais qui hésitent à communiquer leur numéro. Ainsi, le service de Paiement sécurisé Internet fournit un numéro temporaire virtuel. Il remplace le véritable numéro de la carte bancaire. Ce service est toujours accessible dans l’espace client depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone et le client est libre de renouveler son numéro virtuel pour chacun de ses achats ou pour une période donnée. Fortuneo est la première banque directe à fournir un tel service gratuitement.
  8. Protéger ses appareils nomades à moindre coût grâce à la Vente Flash Mobileo 2 de BNP Paribas : Bien conscient de la place que prennent aujourd’hui nos appareils nomades dans notre vie quotidienne, le groupe BNP Paribas a ainsi décidé de mettre en place une offre de services d’assurances spécialement dédiée, qu’il compte bien mettre une nouvelle fois à l’honneur à l’occasion d’une offre promotionnelle dont il a le secret, la Vente Flash Mobileo 2. 2 mois de cotisation offerts par BNP Paribas pour Mobileo 2 Accessible uniquement depuis la plate-forme Internet de BNP Paribas, la Vente Flash Mobileo 2, ouverte du 8 au 17 avril, constitue une bonne occasion pour tous les passionnés de technologie d’offrir à leurs appareils nomades une protection contre la casse et le vol, leur permettant de profiter de deux mois de cotisation offerts, pour toute nouvelle souscription, cette opération devrait ainsi intéresser plus d’un usager, l’ouverture pouvant quant à elle être effectuée entièrement en ligne pour une plus grande simplicité et une mise en place toujours plus rapide des garanties. Des appareils nomades sécurisés grâce à Mobileo 2 de BNP Paribas Répondant aux exigences de qualité de BNP Paribas, l’offre Mobileo 2 procure ainsi à l’ensemble des appareils nomades de la famille, pour un coût particulièrement maîtrisé, une sécurité inégalée, garantissant, en effet, à chacun, le remplacement du dispositif cassé ou volé, et ce, aussi bien en France qu’à l’étranger, pour un tarif particulièrement attractif, rendu encore plus intéressant par la Vente Flash Mobileo 2, qui constitue une véritable opportunité pour tous les technophiles, qui ne peuvent aujourd’hui se déplacer sans leurs appareils nomades.
  9. 80 € attribués par ING Direct pour toute nouvelle ouverture d’un compte courant : Entendant attirer à elle de nouveaux usagers toujours plus nombreux, l’enseigne ING Direct, d’origine néerlandaise, apparue voilà plus de 15 ans déjà, sur la base d’un concept très original pour l’époque, se trouve être désormais bien connue sur notre territoire et a ainsi décidé d’y frapper fort en versant, cette fois-ci, pas moins de 80 € à tous les nouveaux souscripteurs d’un compte courant avant le 17 décembre prochain. Le bonus offert par ING Direct pour l’ouverture d’un compte courant Accordée pour toute première ouverture d’un compte courant ING Direct réalisée avant le 17 décembre 2013, cette prime de 80 € vient ainsi améliorer une solution qui figure déjà parmi les plus avantageuses de sa catégorie, du fait notamment de la gratuité de la carte Gold MasterCard et de celle également de la plupart des opérations courantes, faisant ainsi, de cette promotion, une opportunité à ne surtout pas manquer, au vu du très grand intérêt de pouvoir profiter d’une telle formule au quotidien. Ouvrir un compte courant ING Direct : une démarche extrêmement simple Afin de profiter de cet avantage exceptionnel, il convient alors d’ouvrir au plus tôt ce nouveau compte courant, l’ensemble des opérations se déroulant alors par l’intermédiaire de la plate-forme Internet de l’enseigne, en complétant tout d’abord le formulaire en ligne prévu à cet effet, pour pouvoir ensuite imprimer celui-ci et renvoyer le dossier, complété des pièces justificatives, par courrier, la validation de ce dernier étant immédiatement confirmée par SMS, avec l’envoi ultérieur d’un courrier de bienvenue, accompagné du moyen de paiement.
  10. Fortuneo investit la carte du Tendre : « J’aime ma banque » est de retour sur les ondes et les écrans. Il n’a échappé à personne que dans ses nouvelles scènes publicitaires, Fortuneo majore non pas le taux mais le ton équivoque de son discours. Une romance décalée pour illustrer une relation client indéfectible. Son client est un sentimental Le registre sentimental caractérise depuis 2012 les apparitions publicitaires de Fortuneo. Son slogan « J’aime ma banque » est entré dans toutes les têtes et sa nouvelle séquence sur les écrans depuis le 18 mars appuie plus fortement sur l’ambivalence des propos. Le locuteur incarne le client type de Fortuneo, un homme plutôt soigné, frisant la quarantaine et issue de CSP +. Sobrement, « son client » évoque la construction de sa relation non pas avec sa maîtresse, mais avec sa banque. Ce sont les mots même de la complicité amoureuse qui sont attribués à Fortuneo, un détournement de sens que les amateurs du pays de Tendre apprécieront. Restaurer la confiance, une priorité stratégique assignée à un spot publicitaire Alors que le secteur bancaire souffre du manque de confiance des clients, Fortuneo fait le choix de galvaniser la relation client. Conçu par l’agence J., du groupe JWT, le clip publicitaire utilise l’expression amoureuse à la fois  pour déclencher l’humour par le décalage de la situation et figurer la pleine satisfaction des clients de Fortuneo. C’est décidément une tradition française où messages sérieux et comédies font bon ménage.
Ecrire une réponse ou un commentaire

top