Tout sur vos artistes préférés sur JustMusic

27 Mai
2014

JustMusic.fr est un site francophone d’information ou d’actualité musicale de référence grâce auquel il est possible de s’informer au quotidien sur les derniers potins de stars ou encore leurs dernières sorties musicales, leurs derniers clips ou encore les derniers concerts.

Rendez-vous ainsi sur le site internet JustMusic.fr (à la page http://www.justmusic.fr/albums) pour en apprendre plus sur les tous derniers albums dans les backs

    Pages à consulter :
  1. Afterglow, la chanson surprise d’Ed Sheeran ! : Ed Sheeran créant l’artwork de sa nouvelle chanson Afterglow. @ Mark Surridge L’année 2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs. Elle n’est cependant pas dépourvue d’espoir car le chanteur britannique de Take it Back a dévoilé une chanson surprise 4 jours avant Noël, pour le plus grand bonheur des fans. Il était moins une ! On vous partage tout de suite cette pépite musicale qui, que vous soyez des fans récents ou de la première heure, vous ravira sans aucun doute.  Ed Sheeran – Afterglow (Official Performance Video) Un univers bien marqué Cette chanson ne s’inscrit pas dans la continuité de son dernier album ÷, très pop commerciale. Elle semble plutôt appartenir à l’univers artistique de son premier album +, sorti en 2011. Avec Afterglow, Ed Sheeran a réussi un coup de maître : faire plaisir aux fans de longue date avec une chanson acoustique qui ressemble à ses débuts, tout en y ajoutant suffisamment de production pour qu’elle sonne moderne et passe à la radio. Du génie ! Si vous n’êtes jamais allé à un de ses concerts auparavant, on vous conseille de lire cette Ed Sheeran Concert Review 2018 pour avoir un aperçu des capacités de l’anglais qui a souvent dominé les classements.  Ed Sheeran fait-il son grand retour ? Le chanteur explique “Afterglow est une chanson que j’ai écrite l’année dernière. Ce n’est pas le premier single du prochain album, juste une chanson que j’aime et que, j’espère, vous aimerez aussi.”. Au moins, c’est clair ! Cette chanson n’est pas le premier acte d’une nouvelle ère musicale, juste un cadeau de Noël pour faire patienter ses fans.Il précise ensuite “Passez de bonnes fêtes de fin d’années en toute sécurité. Je retourne à mon rôle de père maintenant.” Car oui, Ed Sheeran est devenu père d’une petite fille en Septembre 2020, ce qui explique sa longue pause musicale !   Les paroles ne sont pas fortuites Les paroles d’Afterglow n’ont pas été choisies au hasard. Le moment qu’il a choisi pour la partager non plus. En effet, il s’agit d’une chanson d’amour et d’un miracle hivernal. “We were love drunk, waiting on a miracle” écrit-il en faisant très certainement allusion à sa fille. Le chanteur continue “Trying to find ourselves in the winter snow, so alone in love like the world had disappeared”, en décrivant les fondations d’une relation à long terme.  En tous cas, la chanson a ravi les auditeurs et est déjà grimpée dans les classements des plateformes de streaming ! N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé en commentaire.  The post Afterglow, la chanson surprise d’Ed Sheeran ! appeared first on .
  2. Un nouvel album en préparation pour le chanteur Sting : Surprise ! Le chanteur de toute la génération Sting concocte un nouvel album. Rien de mieux qu’un tel cadeau pour démarrer l’année en beauté. Et qui de plus, n’est pas un album comme les autres, mais une masterpiece composée de nombreux titres issus des collaborations avec d’autres chanteurs de même popularité que Sting lui-même. Préparez-vous les fans, un comeback de votre idole se profile à l’horizon ! Sting cartonne avec son album « my songs » ! Jamais avare en surprise, le chanteur britannique Sting n’en finit donc pas à nous prendre au dépourvu. Heureusement que ce sont toutes de bonnes nouvelles. Il y a peu, il a réussi à nous faire éclater de joie en sortant des tubes aussi beaux et originaux les uns et les autres. Ainsi son album « duet » est prévu pour sortir le 19 mars 2021 si les choses se passent comme prévu. Mais le chanteur travaille déjà sur un nouvel opus que les adeptes anticipent avec tellement d’impatience. Lorsqu’il a été questionné à propos de ce nouvel album qui est sur le point d’être publié, le chanteur avait confié que cette époque difficile n’est pas le parfait timing pour inspirer. Cependant, il vient tous les matins au studio pour les enregistrements. Décidément, Sting vit pour la musique. Ainsi, on aura droit à ses œuvres d’art même en ce temps difficile. Et même s’il a prévenu qu’il y aura peut-être des reculs, on est sûr qu’il ne nous décevra pas. Ses talents se suffisent à eux seuls pour nous épater. Que de duos à l’horizon ! Sting sait connait conquérir toujours et encore notre cœur. On pourrait se contenter d’un simple album en cette période difficile, mais il a préparé de petites merveilles auxquelles on n’ose pas espérer. Figurez-vous que le chanteur britannique prévoit de sortir beaucoup de duos avec des stars. Sensationnel, ce n’est pas le cas ? Ceci étant dit, on retrouvera dans ce nouvel opus les duos incontournables issus des collaborations avec Herbie Hancock ou encore Eric Clapton. Ces duos qui sonnent très bien comme le dit le chanteur seront alors intégrés dans le nouvel album qu’il considère comme un cadeau de Noël un peu en retard. Pas de souci Sting, on ne peut pas être plus avide qu’on l’est déjà. On attend alors avec impatience la sortie prochaine de cet album pour retrouver les duos parfaits de l’artiste avec Mylène Fermer, Craig David, Black Eyed Peas ou encore Julio Inglesia. Rassurez-vous, le récent duo qu’il a fait avec Melody Gardot pour son single « Little Something » sera également présent. Un chanteur avec des titres à succès Alors qu’on attend la sortie de cette compilation de duos, notre chanteur de 69 ans a fait un petit bond en arrière sur ces anciens titres qui ont également rencontré des succès fous. Parmi tant d’autres, on ne risque pas d’oublier le fameux « 57th & 9 th » sortie en 2016 et qui est composée des titres originaux. Justement, le succès de ces anciens titres rend son travail d’aujourd’hui plus difficile encore, car il faut que les nouvelles chansons soient meilleures que les anciens tubes. Pas de souci à faire à ce propos, Sting va l’assurer, comme toujours. Après tout, il a bien précisé que le succès de l’album n’est pas tout ce qui compte, car la musique est un art, nul n’est meilleur que les autres. The post Un nouvel album en préparation pour le chanteur Sting appeared first on .
  3. Deux musiques porte-bonheurs sélectionnées pour vous ! : La musique est la forme de magie la plus puissante La musique peut être un outil utile pour aider à diminuer nos tensions internes, à nous détendre et tout simplement à nous faire nous sentir mieux. Avec le pouvoir extraordinaire qu’elle a donc sur nous, la musique peut être vue comme un améliorateur d’humeur et une aide dans notre vie quotidienne. Nous avons tous nos chansons préférés. Celles-là, plus que les autres, savent transformer notre journée et nous influencer profondément. En fait, l’effets que tout cela a sur l’homme est absolument énorme. Qu’il s’agisse de musique triste qui nous aide à nous sentir « dans le mood » lorsque nous traversons des moments difficiles ou au contraire de musique joyeuse qui ajoute un boost supplémentaire à votre bonheur, cela reste très puissant. Lorsque nous voyons tous ces effets, la question du caractère magique de la musique se pose. C’est vrai… Et si après tout, les effets que nous font ressentir certains airs avec quelque chose de plus, quelque chose qui nous dépasse ? Et si certains d’entre eux agissaient comme de véritables porte-bonheurs ? Ce postulat est précisément celui que fait la sonothérapie, une type de soin basé sur le son et la musique. Si vous êtes curieux et désiré en apprendre plus, vous trouverez ici quelques instruments de sonothérapie parmi les plus efficaces. Bref, en partant de ce principe, nous avons trouvé deux morceaux spéciaux qui, par leurs airs entrainants et leurs paroles spéciales, pourraient bien notre porter bonheur. “Lucky Lucky Me” de Marvin Gaye C’est clair, “Lucky Lucky Me” de Marvin Gaye parle de la chance. Il suffit de regarder la traduction quelques-unes de ses paroles pour s’en convaincre : “Je dois en parler au monde Je dois me lever et le crier Hé, regarde-moi, chanceux! “ N’avons-nous pas tous déjà connu ce sentiment de joie et d’allégresse lorsque quelque chose d’inespéré nous arrive. Forcément, nous nous sentons chanceux dans ce genre de moment. Nous savons que nos étoiles sont alignées et que nous sommes dans une période bénéfique de notre vie. Si vous réussissez à « capturer » ce sentiment puissant et à le graver au fond de vous, il vous suffira de le ressortir lorsque vous vous sentiez mal pour immédiatement retrouver plus d’espoir. C’est en fait exactement ce que fait « Lucky Lucky Me » de Marvin Gaye : cette chanson a su capturer un moment, un sentiment particulier, et vous le renvoie dès que vous en avez besoin pour vous sentir mieux. Se sentir chanceux n’est pas quelque chose d’inné, mais découle au contraire d’un certain travail sur soi. Vous pouvez d’ailleurs renforcer cette compétence écoutant ce genre de musique porte-bonheur. “High Hopes” de Frank Sinatra La chanson emblématique de Frank Sinatra, “High Hopes”, n’a pas pris une ride. Toujours aussi plaisante à l’écoute, elle convient parfaitement au thème d’aujourd’hui. Que vous jouiez aux courses, à la loterie ou au casino, il ne fait aucun doute que l’écouter vous remettra du baume au cœur lorsque la chance ne sera pas de votre côté… et qui sait, peut-être même l’attirera-t-elle à vous ! Lorsque nous regardons ses paroles, cette musique nous parle de la nécessité d’avoir des espoirs élevés (c’est d’ailleurs le titre de la chanson). Il y a un extrait qui, pour ma part, me parle plus que les autres. Il s’agit de celui où Frank Sinatra nous parle d’une fourmi qui transporte, morceau par morceau, une plante d’hévéa jusqu’à chez elle : “Alors à chaque fois que tu es déprimé Au lieu de te laisser aller Souviens-toi juste de cette fourmi Oups, il y a une autre plante d’hévéa “ Eh oui, comme la fourmi, nous pourrions bien nous rendre compte que, malgré nos efforts, le chemin à parcourir est encore long. Il ne faut pourtant jamais lâcher les bras. Alors, lorsque vous serez frustré, triste ou déçu, rappelez-vous de ne pas abandonner. Au lieu de lâcher l’affaire, pourquoi ne pas plutôt essayer de retrouver du plaisir dans ce que vous faites ? Dans le pire des cas, si vous n’y arrivez pas, il vous suffira d’écouter cette chanson pour retrouver le sourire. The post Deux musiques porte-bonheurs sélectionnées pour vous ! appeared first on .
  4. Lille CityCrunch : La Musique Sur Tous Les Fronts : Événement organisé par Lille CityCrunch. @ Lille CityCrunch Quelles sont les thématiques de votre site et son histoire ? Les thématiques de Lille City Crunch sont les bons plans restaurants, bars, salons de thé, adresses shopping (de plus en plus axées sur l’écologique et le solidaire), événements culturels et musicaux à Lille et sa métropole, idées balades… Lille CityCrunch a été créé en octobre 2016. C’est l’histoire de deux potes qui ont initialement lancé un blog « My Pépite ». Son ADN était similaire à celui de Lille CityCrunch, soit dénicher des lieux et mettre en lumière les initiatives locales dans le domaine du divertissement.  Avec Lille CityCrunch, notre vocation était de dire aux Lillois de sortir de chez eux, ce qui semble un peu fou de nos jours… . On aime notre ville et notre région et on a envie de transmettre ça à travers des articles quotidiens sur des choses et des lieux qu’on teste. On ne fait pas d’effet d’annonce, mais on prend à chaque fois le temps de se déplacer et de rencontrer les gens qui se bougent et font de notre ville une pépite. C’est la meilleure manière de raconter des belles histoires vraies.  Du côté des humains, Lille CityCrunch se compose d’un chef de projet Gauthier et d’un content manager Laurent. On a la chance d’avoir une super équipe de chroniqueurs, chacun est spécialisé dans un domaine (balade, musique, culture, restauration…). Nous organisons également des événements, ce qui nous permet de sortir du pur web et d’avoir un rapport plus authentique et direct avec notre communauté. Événement organisé par Lille CityCrunch. @ Lille CityCrunch Quelle est la place de la musique à Lille ? Lille est une ville très influencée par les différentes cultures musicales des pays voisins : la techno, le rock et le métal de la Belgique, et la pop-rock indé de l’Angleterre. Il existe aussi plusieurs bars où écouter du jazz live. Lille dispose de nombreuses petites salles de concert proposant régulièrement des concerts (Bulle Café de Moulins, la maison Folie de Wazemmes), des bars avec de la musique live (Caf&diskaire, le Circus, le Lokarria).Les salles de concert des villes aux alentours, comme Roubaix et Tourcoing,  proposent souvent des programmations plus éclectiques. On peut évoquer par exemple Le Grand Mix et la Cave aux Poètes, mais ce type de salles se fait de plus en plus rare… Quels sont les grands événements musicaux de Lille ? Lille accueille de nombreux événements musicaux, voici une sélection non exhaustive de nos préférés : Pop factory : festival de french pop et rock à Tourcoing en févrierLe Jardin d’Hiver : festival de musique électronique en marsLes Paradis artificiels : festival de musiques actuelles en marsLes Nuits de la Filature : festival de rock et de musique électronique en marsLe Name Festival : festival de musique électronique à Roubaix en octobre Name Festival Lille@ Jacob Khrist Vos salles de concerts ou festivals préférés à Lille ? Nous aimons beaucoup la Gare Saint-Sauveur, il y a des concerts gratuits presque tous les soirs. Il y a également le Grand Mix à Tourcoing et le Name Festival, qui offre toujours une programmation excellente pour un prix très bas et dans un lieu très stylé : la Condition Publique. Quel est votre sujet d’articles préféré ? J’écris des articles sur les concerts à ne pas manquer à Lille et sa métropole, toutes musiques confondues, car nous avons un public très diversifié et de tous les âges. Mon domaine de prédilection, c’est la musique électronique (techno / acid). Quel type de prestataires ou organisations peuvent vous contacter ? Nous avons tous types de partenariats. Nous privilégions les acteurs régionaux et les accompagnons pour des projets de communication et des plans média sur du court, moyen ou long terme. Notre force est de pouvoir également proposer des accompagnements événementiels en plus de l’accompagnement média lorsque cela est judicieux.  Aujourd’hui, les partenariats avec les acteurs institutionnels de la région fonctionnent très bien avec notre audience. Nous traitons également avec des acteurs privés : ONL, Weembi, Usine Roubaix, offices de tourisme, Quartier Libre, Brasserie du Pavé… Des bons groupes ou musiciens locaux Lillois à conseiller à nos lecteurs ? Les Lillois sont de très bons musiciens. Nous vous conseillons You Man (electro, new wave), NUMéROBé (Bass Music, UK Bass), Supagroovalistic (DJ), Kids from Atlas (Astro Rock), Jelly Bean (rock), Yolande Bashing (pop) et SaSo (folk). Kids from Atlas – Lights [OFFICIAL MUSIC VIDEO] Des projets à partager ? On développe de plus en plus l’aspect touristique et le tourisme brassicole pour valoriser le patrimoine des Hauts de France. On propose des reportages dans la région afin de valoriser les territoires et donner envie aux lecteurs d’explorer ce qu’il se passe autour d’eux. Les domaines culinaires, culturels et sportifs sont également des piliers que nous voulons sans cesse développer. On espère refaire des événements dès que possible, parce que les gens auront plus que jamais besoin de se retrouver et de profiter. Nous remercions Charlotte Raimond, chroniqueuse Culture de Lille CityCrunch pour ce bel échange et ses recommandations de pépites musicales locales ! Si vous êtes de passage à Lille, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site pour dégoter les bons plans concert.  The post Lille CityCrunch : La Musique Sur Tous Les Fronts appeared first on .
  5. Marseille, la Capitale Sudiste de la Musique : Marseille n’est pas seulement la deuxième plus grande ville de France en termes de population, elle couvre également un panel remarque d’événements musicaux ! Pour découvrir ses moindres recoins et bons plans culturels, nous avons rencontré Julie, la créatrice solaire du site Sunwhere. Interview Superpoze de Sunwhere Quelles sont les thématiques de votre site et son histoire ? À l’origine, j’ai créé le blog Sunwhere avec plusieurs amies durant l’année 2013. On y parlait de tous nos coups de cœur et on voulait faire rayonner tout ce qui se passait localement. Nous parlions notamment de la vie culturelle, qui prenait une nouvelle tournure très intéressante cette année-là.  Depuis 3 ans, le blog cible davantage les bonnes adresses à Marseille et les escapades plus ou moins lointaines. Sur Instagram, je partage un peu plus l’actualité musicale de Marseille, des stories sur les concerts ou festivals que je fais, et fais souvent gagner des places pour des événements musicaux ! Quelle est la place de la musique à Marseille ? Marseille a une grande place dans l’histoire du rap et du hip-hop. Depuis quelques années, l’histoire de la pop électro s’écrit aussi chez nous avec le microcosme Nasser, French79, Kid Francescoli, Ghost of Christmas, Oh Tiger Mountain ou encore Fred Nevché que j’écoute de plus en plus en ce moment. Avant la pandémie, cette bande-là organisait un concert chaque année avant Noël à l’Espace Julien, c’était un rituel de fin d’année ! Les festivals marseillais attirent également de plus en plus de monde en France, la ville monte donc vraiment en grade. Quels sont les grands événements musicaux de Marseille ? Il y a les festivals historiques : Marsatac, Fiesta des Suds, Festival Jazz des 5 Continents… Et ceux qui se font leur place comme le festival Avec le Temps dédié à la chanson française. Organisé en mars, il lance la saison des festivals. C’est le festival où j’ai fait mes plus belles découvertes musicales comme Catastrophe que j’avais vu à Montevideo, un lieu culturel intimiste, un dimanche après-midi. J’en garde un souvenir fou !  Quelles sont vos salles de concerts ou festivals préférés dans la région Marseillaise ? Je suis une grande habituée de l’Espace Julien et du Cabaret Aléatoire. Ce sont les endroits où la programmation me plaît le plus. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller au Makeda mais c’était prévu en avril 2020… Mon autre festival chouchou, c’est le Midi Festival à Hyères. Avant-gardiste, intimiste, estival à souhait. Ça fait plusieurs années consécutives que j’y vais et ce ne sont que de belles découvertes. Quel est votre sujet d’articles préféré ? Ce que je préfère, c’est faire des photos. Donc forcément, les articles autour du voyage sont ceux qui me plaisent le plus. En revanche, ceux qui changent le plus mon quotidien, ce sont les bonnes adresses. Je prends le temps de parler avec les restaurants et les boutiques… Ce sont toujours de belles rencontres. Puis si j’en parle, c’est que j’y vais souvent, donc ça permet parfois de tisser de chouettes relations. Les articles les plus fous par contre, ça a été les interviews d’artistes comme Flavien Berger à Marsatac ou AaRON à la Fiesta des Suds. Je ne pensais jamais faire ça.  Quel type de prestataires ou organisations peuvent vous contacter ? Des boîtes de prod’ de concerts, des agences de RP d’artistes ou labels, des gérants de restaurants ou boutiques, des offices de tourisme… Ça peut varier.  Des conseils pour les écrivains en herbe qui se sont découvert une passion pour le blogging pendant le confinement ? Il faut toujours écrire avec le cœur, c’est ce qui fait la différence. Même un moteur de recherche saura quand vous écrivez vraiment avec passion Des bons groupes ou musiciens locaux marseillais à conseiller à nos lecteurs ? J’ai déjà parlé de Nasser, Kid Francescoli, French79 & toute la bande. L’artiste à suivre en ce moment c’est Since Charles. Il fera normalement la première partie d’Hervé en juin dans le cadre de Avec le Temps qui a été reporté. Et pour le côté mythique, IAM bien sûr !  La crise sanitaire a-t-elle impacté votre activité ? Si oui, comment vous êtes-vous adaptée ? Le blog est mon activité parallèle, j’exerce une autre activité en CDI à temps plein. Je suis totalement indépendante sur le blog donc même si la restauration et l’évènementiel sont à l’arrêt, ça ne m’empêche pas de partager mes petites escapades que je fais le week-end. Et le déconfinement a plutôt bien profité au blog. J’ai eu un record de visites entre juin et octobre, là où les gens ont redécouvert la France et le plaisir du voyage local, un thème que j’affectionne particulièrement sur le blog. Marsatac – Friche Belle de Mai. @ Sunwhere Des projets à partager ? La nouveauté 2021 sera de mettre un peu plus d’engagements dans mes articles. J’ai un projet de reportage photo autour de l’agriculture pour en faire une vraie activité en free-lance. Mais pour mieux connaître la réalité du terrain, du métier, et aider les sudistes à consommer local, ça passera aussi par le blog.  La nouveauté également c’est que j’accompagne François du podcast Les Nouveaux Aventuriers sur certains de ses enregistrements pour apporter une dimension visuelle au podcast. On a commencé par la manufacture Ruiz à Roanne, au cœur du textile Made in France.  La suite promet d’autres très belles rencontres autour du savoir-faire français ! Une rencontre autour de la musique ou de la fabrication d’instruments de musique n’est pas exclue. Merci à Julie pour ce partage riche autour de la région marseillaise et ses pépites locales. Si vous êtes aussi des épicuriens de la vie et des amateurs de musique pop, indé et électro, on ne peut que vous recommander d’aller faire un tour sur son site régulièrement pour ne pas louper les événements marseillais. Pour découvrir la vie musicale dans d’autres coins de France, on vous donne rendez-vous dans notre nouvelle catégorie Villes Musicales. The post Marseille, la Capitale Sudiste de la Musique appeared first on .
  6. Les coulisses de la Vie Musicale Toulonnaise avec les Bons Plans de Lilie : Aujourd’hui, nous sommes partis sur les routes tumultueuses de la côte varoise. À Toulon, ville emblématique des festivals de plein air, nous avons rencontré Amélie, blogueuse spécialisée dans les bons plans toulonnais. Elle partage avec nous le lien fort qu’il existe entre les Toulonnais et la musique. Quelles sont les thématiques de votre site et son histoire ? Sur mon blog Les Bons Plans de Lilie, je partage essentiellement des bons plans et des bonnes adresses. Mais je peux également parler de lieux que j’ai visités, d’expériences que j’ai vécues ou de produits que j’ai testés.  Mon aventure de blogueuse a commencé il y a bientôt 7 ans. Je suis tombée sur une promotion que je trouvais tellement extraordinaire que je me sentais obligée de la partager au plus grand nombre. J’ai donc eu l’idée de créer ce blog. Une fois appuyé sur « publier », je ne me suis jamais arrêtée. Chaque sujet que je traite me correspond à 200%. Si j’estime que cela n’est pas un bon plan, je n’en parle pas et/ou mets en garde mes abonné(e)s. Quelle est la place de la musique à Toulon ? Selon moi, la musique a une grande place sur Toulon. Ne serait-ce qu’au niveau des structures : le Zénith Oméga, le conservatoire de Toulon Provence Méditerranée, l’Opéra de Toulon, le théâtre Liberté, le Palais Neptune… Et j’en oublie sûrement. La ville propose également de nombreux festivals. Quels sont les grands événements musicaux de Toulon ? La Fête de la Musique de Toulon, le festival Liberté Plage, le Rockorama Festival… Quelles sont vos salles de concerts ou festivals préférés dans la région Toulonnaise ? L’une de mes scènes préférées est l’amphithéâtre de Châteauvallon. On se retrouve entre mer, montagne et forêt… un lieu tout simplement magique ! J’ai également un attrait tout particulier pour l’Opéra de Toulon, qui est pour moi l’un des plus beaux endroits de Toulon. Sans compter que c’est là-bas que j’ai fait mes « premiers pas sur scène ». @ Châteauvallon Liberté Le festival le plus incontournable c’est sans conteste le festival Liberté Plage. Durant trois soirées, de grands artistes électro se succèdent et nous proposent des moments de folie ; le tout gratuitement ! Quel est votre sujet d’articles préféré ? Les articles que je préfère rédiger sont ceux où je partage mes expériences et mes voyages. J’aime vraiment conseiller les gens en étant le plus sincère possible, comme le ferait une grande sœur par exemple. Quel type de prestataires ou organisations peuvent vous contacter ? Je suis ouverte à tous types de propositions, mais j’étudie avec beaucoup d’attention tout ce que je reçois. Si cela ne correspond pas à ce que je souhaite véhiculer ou que cela va à l’encontre de mes principes, je ne donne pas suite. Des bons groupes ou musiciens locaux toulonnais à conseiller à nos lecteurs ? Le meilleur musicien toulonnais pour moi, c’est Alaskaz ! Voici une vidéo de sa chanson Amour d’un Soir. La crise sanitaire a-t-elle impacté votre activité ? Si oui, comment vous êtes-vous adaptée ? Mon activité de blog n’étant malheureusement que secondaire, je l’ai parfois involontairement mise de côté vis-à-vis de mon travail de graphiste.J’essaie de m’organiser au maximum en faisant des listes de choses à faire et de rester plus ou moins régulière dans ce que je publie, mais il est vrai que ce n’est pas toujours évident. Des projets à partager ? Avant le premier confinement nous avions lancé, sur l’initiative de Quentin, blogueur chez Le Varois, et Arnaud, dirigeant de l’agence Designet-Moi, avec d’autres blogueuses de la région « Le Varois Cityguide » qui recensait nos adresses coup de cœur sur les environs.On espère vraiment pouvoir lancer notre seconde édition très prochainement et mettre en avant tous ces commerçants qui nous tiennent à cœur ! Merci à Amélie pour cet échange riche sur son activité de transmission de la culture et du tourisme varois. On espère que cette interview vous donne envie de vous rendre au prochain festival toulonnais ou de faire une expédition au Mont Faron ! Si vous êtes plutôt dans le nord de la France, on vous conseille de continuer votre lecture avec une interview de Lille CityCrunch. The post Les coulisses de la Vie Musicale Toulonnaise avec les Bons Plans de Lilie appeared first on .
  7. Fox Rider : « Chômage Vol.1 » un EP de circonstance ! : Nous sommes le 10 décembre, le temps est grisâtre, et la France se réveille une fois de plus… confinée. Mais dans ce contexte morose, un léger rayon de soleil semble pointer le bout de son nez, un rayon de soleil musical.L’artiste bordelais Fox Rider a choisi d’utiliser ses deux confinements pour bricoler un EP de qualité qui oscille entre Deep House, Electro-Pop et Chillout. 5 morceaux bien agencés qui délivrent finalement un peu de sérénité dans ce monde de brutes.Petit récapitulatif de ce que vous pourrez trouver dans cet EP ( que vous pouvez streamer ici ) suivis d’une petite interview de notre talent de la semaine ! 1 – Sieste Au Supermarché  Un morceau de 3 minutes 12 jouant sur des sonorités Synthwave voire Rétrowave, pour un résultat punchy, mais tout de même planant.C’est le morceau qu’il a le plus mis en avant lors de la promotion de son EP. 2 – Creare Ah la belle France !Un morceau qui ouvre sur des sonorités profondes dignes de Jacques, qui enchaîne sur un passage du Discours de la remise du prix Nobel de Albert Camus en 1957, et qui continue sur un refrain résolument Deep House. Du grand Art ! Le plus intéressant c’est tout de même le tournant que prend le morceau sur la fin, avec une teinte Rétrowave. À écouter ! 3 – Lunae Tactus  Alors ici, on quitte tout à fait le côté rétro pour plonger dans une ambiance spatiale et mélodique. Un morceau de 3 minutes 56 qui nous fait quitter un instant la terre ferme avec des accents Melodic House, ou Electronica. 4 – Something About Rain  Celui-là porte particulièrement bien son nom : une ambiance vraiment profonde, avec des instruments qui donnent une certaine gravité tout au long de la progression. En termes de style c’est difficilement qualifiable, mais on pencherait vers la Melodic House à la Hungry Music.Si vous prenez le volant sous la pluie, mettez ce morceau en fond, et profitez du voyage. 5 – Discordes  Dernier morceau de l’EP, hélas.  On voit qu’il a été taillé pour avoir un côté vraiment mélancolique tout en jouant sur des sonorités extrêmement vivantes qu’on retrouve notamment dans la Future Bass. Ce morceau vous surprendra sans aucun doute avec le refrain punchy et dansant qui contraste fortement avec sa progression instrumentale type Melodic House du début.Le tout est agréable à écouter, et conclut fort bien l’EP avec cette ambiance mi-sombre, mi-dansante ! Fox Rider répond à nos questions ! Pour l’occasion, la rédaction a pu poser quelques questions à Fox Rider pour clarifier le projet et en savoir un peu plus sur cet EP. Une question bateau pour commencer, on distingue dans cet EP plusieurs influences, notamment une vraie patte French Touch. Quelles sont tes influences ? « Très honnêtement je pense qu’on est un peu influencé par tout ce qu’on aime écouter. Alors moi depuis plusieurs années c’est de la Melodic House ou Melodic Techno avec énormément d’artistes français comme Teho, Stéréoclip, et un peu Hungry Music, on me les associe souvent.Je pense qu’il y’a aussi des racines visibles dans la Bass Music, et l’EDM des années 2014, avec par exemple les sacro-saints Vicetone. » Cet EP, il raconte une histoire en particulier ? Il véhicule un message que tu aimerais faire passer ? « Pour ce coup je vais botter en touche. Je pense que le mieux est de laisser celui qui écoute se faire son idée sur le morceau qu’il écoute, et l’associer à des choses qui peuvent lui tenir à cœur.Si je donne tout de suite la « réponse » ça ne sert à rien ! » Question évidente : tu es au chômage ? D’où le nom de l’EP ?« Eh bien oui et non, je travaille dans l’événementiel, alors il est vrai que la période est plutôt calme. Je suis donc au chômage partiel, ça compte ! » Si tu devais définir ton style en un ou deux mots ?« Aucune idée.Melodic House ? » Plus technique : tu fais ton mix toi-même ? Ton mastering ? « Yes, je fais tout tout seul, comme un certain Jul ! À une époque je passais par des studios de mastering en ligne, et le résultat n’était pas du tout conforme à mes attentes. Du coup, j’ai pris la suite Ozone à bras le corps, et maintenant j’arrive à un résultat plutôt honnête !Pour le mix oui c’est du 100% fait maison. » Super, merci pour tes réponses, un mot de la fin peut-être ? « Oui. » Voilà qui conclut fort bien cet article, donc si on devait résumer, foncez écouter l’EP, il en vaut le détour.Si vous souhaitez soutenir l’artiste, vous pouvez inclure l’EP (ou vos morceaux préférés) dans vos playlists, partager cet article, ou même acheter l’EP sur Bandcamp. The post Fox Rider : « Chômage Vol.1 » un EP de circonstance ! appeared first on .
  8. La Musique Envahit les Rues Strasbourgeoises : Aujourd’hui, nous partons à la découverte de l’Est de la France, et plus précisément de Strasbourg et de son agglomération. Nous avons le plaisir d’être guidés par Julien, expert de la région et créateur du site Kapoue. Entre découvertes culturelles et touristiques, son blog est devenu une institution des bons plans strasbourgeois. Festival Ososphère à Strasbourg. @ La Laiterie Quelles sont les thématiques de votre site et son histoire ? Kapoue un blog lifestyle sur la ville de Strasbourg et sa région. Je l’ai créé il y a dix ans car j’avais besoin de m’exprimer sur ma ville et mes sorties, et à l’époque j’étais limité sur Twitter par les fameux 140 caractères ! Quelle est la place de la musique à Strasbourg ? Comme toutes les grandes villes d’Europe, pour moi, la culture est le « poumon » de la ville. La musique a une grande place dans ce domaine culturel strasbourgeois notamment grâce à sa scène urbaine. Quels sont les grands événements musicaux de Strasbourg ? Classiquement, je dirais la Fête de la Musique de Strasbourg, qui se déroule dans le centre-ville, mais aussi des festivals plus pointus du genre Paye Ton Noel ou encore l’Ososphere.  Quelles sont vos salles de concert préférées dans la région strasbourgeoise ? Concernant les salles de concert, je pense bien évidemment à la Laiterie pour les concerts intimistes et branchés, ou au Zénith Europe pour les gros concerts moins intimistes et plus grand public. Des bons groupes ou musiciens locaux Strasbourgeois à conseiller à nos lecteurs ? Un des artistes strasbourgeois les plus connus est Lyre le Temps. Sinon, il y a Nawellek, l’artiste la plus groovy de la région selon moi. Enfin, il y a également le groupe d’enfants le plus fun et joyeux : Gospel Kids. Lyre Le Temps – Looking Like This (Clip Officiel) Quel est votre sujet d’articles préféré ? J’aime bien varier les types d’articles : de nouveaux restaurants, des portraits de strasbourgeois, des événements de la capitale européenne… Quel type de prestataires ou organisations peuvent vous contacter ? Tout le monde est le bienvenu ! Tant qu’ils aiment Strasbourg !  Des conseils pour les écrivains en herbe qui se sont découvert une passion pour le blogging pendant le confinement ? Bloguer est tellement accessible en 2021 que je le conseille à tous ceux qui ont quelque chose à dire ! Écrire comme on parle, avec le cœur et la sincérité. Ne jamais trop en faire, ni même se prendre pour quelqu’un d’important. On ne reste que des personnes lambda qui partagent leurs passions… On n’est pas des journalistes ! La crise sanitaire a-t-elle impacté votre activité ? Si oui, comment vous êtes-vous adaptée ? Non, car je ne vis pas des revenus de mon blog. Cependant, j’ai volontairement levé le pied sur le nombre d’articles publiés sur ce dernier, mais ça reprend à présent. Des projets à partager ? Pour le moment, je vais faire une refonte du blog et essayer de fournir du contenu de qualité au jour le jour à mes lecteurs. Nous remercions Julien Renouf, créateur et rédacteur du site phare de Strasbourg Kapoue, pour cette belle interview et ses recommandations de pépites musicales strasbourgeoises ! Que vous habitiez dans la région ou que vous soyez de passage dans le grand est, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur son site pour ne manquer aucun bon plan ou événement culturel. Vous pouvez découvrir d’autres villes musicales ici. The post La Musique Envahit les Rues Strasbourgeoises appeared first on .
  9. Le coeur musical de Rennes : La capitale bretonne est non seulement le Q.G. des étudiants, mais également LA ville culturelle par excellence. On a échangé avec Sarah, spécialiste de musique qui connaît Rennes comme sa poche. Rencontre. Quelles sont les thématiques de votre blog et son histoire ? J’ai commencé mon blog en 2015 avant de démarrer ma carrière pro dans la com. Je voulais approfondir mes connaissances sur WordPress tout en communiquant sur les sujets qui me faisaient kiffer ! Le but au départ, c’était de partager mes bons plans en Bretagne, des endroits sympas à visiter, mais aussi faire connaître des Bretons et Bretonnes qui portent des projets sympas et innovants, tout en leur donnant un coup de pouce par la même occasion. Et aussi faire de jolies photos ! Quelle est la place de la musique dans votre ville ? Rennes est LA ville culturelle bretonne où la musique occupe une place très importante. Tout le monde connaît Les Trans musicales, festival historique qui fait vibrer les rennais.es depuis plus de 40 ans. Ce qui est génial à Rennes c’est qu’il y a un festival tous les week-ends ! En temps normal bien sûr. Quels sont les grands événements musicaux de votre ville ?  Les Trans, Le Grand Soufflet, Maintenant festival, Big Love, I’m from Rennes, Festival Mythos, MADE festival… il y en a tellement ! Un autre temps fort musical un peu plus second degré : Le Bal Pirate qui a lieu 1 fois par mois dans un lieu différent à chaque fois (et je ne dis pas ça parce que je fais partie de l’équipe évidemment ). Le but est de faire danser les gens dans une ambiance conviviale en plein dimanche après-midi.  Vos salles de concerts ou festivals préférés à Rennes ?  La salle mythique à Rennes reste pour beaucoup l’UBU, bien que ça ne soit pas mon endroit préféré pour voir un concert à cause du poteau en plein milieu… J’aime les endroits atypiques comme le Théâtre vieux Saint Étienne pour écouter un set électro dans le cadre du festival Maintenant par exemple, ou les concerts organisés dans des endroits improbables par l’association Les pies chicaillent.  Quel est votre sujet d’articles préféré ?  Je crois que mon sujet préféré reste quand même les bonnes adresses que je rédige le plus souvent sur mon blog.  Quel type de prestataires ou organisations peuvent vous contacter ? Je suis contactée de temps en temps par des festivals pour aller à leurs conférences de presse. J’aime bien travailler avec le secteur du Tourisme également  Des bons groupes ou musiciens locaux Rennais à conseiller à nos lecteurs ? Un des groupes le plus connus auquel je pense serait Mermonte. Sinon, l’un de mes meilleurs souvenirs de concerts à Rennes reste à ce jour La Famille Walili, au théâtre Dromesko, avec leur groupe C’est qui Paulette. J’ai bien aimé aussi Marion Rouxin que j’ai pu écouter lors d’une session Concerts en appartements du festival I’m from Rennes. Les gordon aussi dans un style électro. Merci à Sarah de Breizh Social Blog pour ces belles recommandations de lieux et groupes musicaux à Rennes. Pour découvrir d’autres perles locales, baladez-vous sur les fiches artistes des groupes de musique Rennais de Linkaband !  The post Le coeur musical de Rennes appeared first on .
  10. Orfeo’lab : Au Service des Musiciens Indépendants : Parmi les étapes importantes du développement d’un artiste, après le premier concert et l’enregistrement de ses premières compositions, la sortie digitale d’un single, d’un EP ou d’un album est un passage obligé afin de se faire connaître et d’accroître sa visibilité. Heureusement, la nouvelle plateforme Orfeo’lab est là pour leur faciliter la tâche. Orfeo’Lab : Au Service des Musiciens Indépendants A l’instar du CD avant l’ère d’internet, distribuer sa musique sur les plateformes de streaming apparaît comme la carte de visite incontournable pour tout artiste voulant acquérir une notoriété auprès des programmateurs de salles de concert et de festival qui souhaitent découvrir de nouveaux talents. Aujourd’hui, le marché potentiel d’un artiste n’est plus seulement local, il est surtout mondial. En effet, des auditeurs du monde entier peuvent découvrir vos œuvres musicales en un simple clic. Il est donc aussi important d’être présent sur les grandes plateformes de streaming que sur les réseaux sociaux. Devant les offres pléthoriques des différents acteurs de la distribution, il n’est pas toujours facile pour un artiste de trouver la bonne formule sans avoir l’impression d’être une aiguille dans une botte de foin. Une nouvelle plateforme de distribution musicale vient de voir le jour en France ; Orfeo’lab, dont l’offre s’adapte aux musiciens pour leur faciliter la tâche selon leur niveau d’expérience et leurs besoins. Orfeo’lab : une distribution facilitée et à bas coût Cette plateforme propose une distribution digitale premium (+ d’une centaine de plateformes partout dans le monde) avec les frais annuels les plus bas du marché : 5€ par an et par sortie. En souscrivant à cette offre, votre musique sera mise en lumière auprès de nouveaux marchés, comme le marché asiatique comprenant plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs en Chine, Inde, Russie… Vous aurez également accès à un service client réactif et proche des artistes, ainsi qu’à de nombreuses facilités comme la possibilité de récupérer ses royalties à partir de 7€ de paiement, là où chez certains distributeurs vous devez attendre d’atteindre 50€. Orfeo’lab : dashboard d’un artiste avec les statistiques d’écoute de son morceau. Orfeo’lab offre la possibilité aux artistes d’être placé en playlist grâce à une équipe de promotion et à un réseau de curateurs de playlists sans supplément et propose également des solutions sur-mesure pour accompagner les artistes. Il peut s’agir par exemple de la création de site web, le mixage, le mastering, la promotion. Leur slogan est simple : « Soyez écouté partout dans le monde ». Orfeo’lab : Récapitulatif de l’offre de distribution Distribution globale de votre musique sur plus de 100 plateformes dont Spotify, Deezer, iTunes, Apple Music, Amazon Music, Tidal, Napster…Touchez 1 milliard d’utilisateurs en Chine, Inde, Russie…Gardez 90% de vos royaltiesGardez 100% de votre copyrightPromotion de playlists avec une équipe dédiéeMonétisation Youtube/Facebook/Instagram/Tik TokPaiement de vos royalties sur votre compte bancaireMontant minimum de paiement pour les artistes (7€ ou 8$)Service Client et Support dédiésNombre d’artistes illimités par compteCode-barres et codes ISRC gratuitsPrécommandes gratuites sur iTunesEnvoi gratuit aux nouvelles plateformesOpportunités de licences et de synchronisations Afin de tester ce service dans les meilleures conditions, vous pouvez dès à présent créer votre compte et distribuer votre musique gratuitement la première année grâce au code promo LINKABAND à utiliser lors de la validation de votre sortie sur www.orfeolab.com. The post Orfeo’lab : Au Service des Musiciens Indépendants appeared first on .
Ecrire une réponse ou un commentaire

top